Suivi agronomique SEDE pour vos épandages

Y-a-t-il un risque lié au retour au sol des matières organiques ?

L’ADEME, le CNRS, la FP2E, l’INERIS, le SIAAP et le SYPREA ont collaboré à la réalisation d’une analyse complète pour déterminer l’impact sur la santé du retour au sol des boues d’épuration. 

Pour s’assurer du bon déroulement de cette étude, celle a été encadrée par un comité d’experts indépendants. Ce comité a participé à la définition de la méthodologie à employer, et validé les principales hypothèses envisagées.

Dans le cadre des scénarios et hypothèses définis, le risque lié au retour au sol des boues et composts de boues est nettement inférieur aux valeurs de référence qui fixent le niveau de risque acceptable.
 

Évaluation des risques sanitaires associés

Les analyses ont été menées dans le cadre réglementaire de l'épandage des boues (distances d’isolement, délais minimaux avant la reprise de certaines activités...)

Les limites les plus importantes résultent de la non-prise en compte de l’exposition par voie cutanée et du risque de transfert des polluants vers les eaux de surface. Des limites de quantification des substances existantes sont également à considérer.
 

Plus d’infos sur cette étude ?

Évaluation des risques sanitaires liés au retour au sol des boues d’épuration

 

Découvrez les détails de cette évaluation des risques sanitaires liés au retour au sol des boues d’épuration menée conjointement par l’ADEME, le CNRS, la FP2E, l’INERIS, le SIAAP et le SYPREA.

PDF
Retour au sol des boues (794.7 Ko)