SEDE soutient l'initiative "4 pour 1000"

SEDE a rejoint l'initiative "4 pour 1000" en devenant membre partenaire et confirme ainsi sa volonté de faire de l'agriculture un acteur-clé de la sécurité alimentaire et de la lutte contre le changement climatique 

STOCKER LE CARBONE DANS LES SOLS

Acteur majeur dans la production de matières fertilisantes, SEDE commercialise plus de 800 000 tonnes de composts et contribue ainsi au développement de l'Économie Circulaire et à la limitation du déclin des teneurs en matière organique des sols agricoles, tout en luttant contre le changement climatique.

En effet, l'apport de matière organique tels que les composts permet de stocker du Carbone dans les sols. Une augmentation de 4‰ par an correspond à 0,2 tonne de carbone/ha/an.

Or, des apports répétés de composts sur plusieurs années permettent de stocker environ 0,45 tonne de carbone/ha/an : par exemple pour un apport de l’équivalent de 10 t de matière sèche de compost à 30 % de carbone et pour 6 épandages en 20 ans.

Les apports de composts sont donc une solution pertinente pour le stockage de carbone dans les sols, à ne pas négliger, au côté des solutions d’agroforesterie, de couverts permanents, de travail réduit du sol, etc...

Une augmentation de 4‰ par an correspond à 0,2 tonne de carbone/ha/an.

Développer des solutions innovantes pour accompagner les agriculteurs dans cette voie 

C’est à l’initiative de SEDE, que la Recherche de Veolia, a développé, en partenariat avec l’Université du Colorado, un outil de conseil pour mieux appréhender la fertilisation organique des sols. Cette outil appelé Soil Advisor® est utilisé par SEDE pour apporter des conseils précis aux agriculteurs sur leur stratégie d’apport de matières organiques et en particulier de composts.

 

SEDE porte également le projet SmartFertiReuse qui vise à développer un service innovant de valorisation des eaux usées traitées et une gestion optimale des fertilisants pour accompagner le monde agricole et les collectivités. Il s'agit d'un projet de recherche et de démonstration d'irrigation de grandes cultures par aspersion à partir d'eaux usées traitées. Ce projet est développé en collaboration avec VERI et Veolia Eau et associe également des laboratoires de recherche de l’INRAE, des partenaires industriels et des acteurs agricoles.

 

L'initiative "4 pour 1000", c'est quoi ? 

Lancée lors de la COP 21 en 2015, l’initiative “4 pour 1000” consiste à compenser les flux de carbone émis dans l’atmosphère, estimés à 4 milliards de tonnes, en augmentant le stock de carbone dans les sols.1

L’objectif du “4 pour 1000” vise à montrer que l’agriculture et en particulier les sols agricoles, peuvent jouer un rôle crucial pour la sécurité alimentaire et le changement climatique.

 

 

Dans les 30 premiers centimètres du sol, les stocks de carbone sont estimés à 1 000 milliards de tonnes. L’augmentation annuelle des stocks pour compenser le bilan de flux de 4 milliards de tonnes est de donc de 4 pour 1000, cela contribuerait à réduire de façon significative les concentrations en CO2 dans l’atmosphère.