Curage et déshydratation des lixiviats de décharge

Curage des lixiviats

Dans de nombreux cas, bassins de stockage des lixiviats s'envasent régulièrement. Découvrez comment SEDE peut intervenir. 

Selon l’Arrêté préfectoral du site, les boues peuvent être remises dans les cellules de décharge que si la siccité est supérieure à 30 % de MS, avec une bonne tenue en tas.

Un curage des boues des bassins, suivi d'une déshydratation des produits pompés doivent donc être réalisés pour atteindre la siccité désirée.

> Lire aussi plus d’infos sur les techniques de curage
 


 

Curage de bassins

Selon les cas, SEDE propose des moyens de curage adaptés, minimisant la présence de son personnel dans les bassins.

 

Déshydratation des boues

Les boues pompées sont ensuite déshydratées à l’aide d’un filtre-presse mobile ou une centrifugeuse.

 

Post chaulage

Selon les cas, les boues liquides sont conditionnées avec du polymère, de la chaux et du chlorure ferrique.

 

 

Curage et déshydratation et désodorisation des lixiviats

Problème d’odeurs ?

Pour remédier au problème de nuisances olfactives notamment sur les bassins de lixiviats, Klearios, filiale de SEDE, propose des technologies de désodorisation par « vapeur sèche »

> En savoir davantage

 


 

Les solutions intégrées de SEDE

Un conditionnement et un traitement qui garantissent une siccité finale et des filtrats limpides, de façon régulière.

  • Des boues déshydratées, structurées, qui tiennent en tas.
  • Une maîtrise des risques (peu de présence humaine dans les bassins).
  • Une réduction des volumes de boues à stocker.
  • Un savoir-faire très large qui concerne aussi le prétraitement des lixiviats avec décarbonatation.